Le leadership féminin ou comment entreprendre avec le cœur

La société actuelle est en grand bouleversement. Les valeurs, les codes et les normes semblent voler en éclat. On ne sait plus très bien où se situer et comment avancer. Que cela soit au niveau personnel ou professionnel, il flotte une impression de devoir toujours se remettre en question, sous peine de devoir ramer difficilement à contre-courant. Je souhaite ici vous présenter une vision du leadership féminin. Ce leadership amène à entreprendre davantage avec le cœur et à être connecté à soi dans les différents domaines de sa vie.

Qu’est-ce que le leadership

Le leadership peut parfois avoir une connotation négative. Il peut être associé une vision de l’entreprenariat masculine déviée, basée sur la compétition et un management agressif. Il désigne aussi le charisme dont sont dotées certaines personnes pour influencer les autres. En tous les cas, on y voit un effet de mouvement où on va attirer les autres à soi. Dans le leadership féminin, il s’agit de reprendre son propre pouvoir, se connecter à soi et être davantage dans l’Être que le Faire. Le masculin et le féminin en soi vont s’allier pour faciliter la créativité et aller vers ses désirs profonds. C’est une vision qui transforme. Dans ce monde en changement, il est primordial d’avancer avec le cœur pour pouvoir se relier aux autres. De cette façon, nous pouvons aider le monde tout en s’aidant soi-même.

Ne plus dépendre de l’extérieur

Nous avons souvent été habituées à définies par l’extérieur : la société, son éducation, sa famille, les croyances collectives. Nous baignons depuis toute jeune dans un flot de règles et d’attentes auxquelles nous tentons de nous conformer sous peine de se sentir rejetée. Or, cela nous empêche d’être nous-même. Par exemple, on a pu entendre des injonctions telles que : sois gentille, nettoie bien la table, ne joue pas dans la terre, ne porte pas de robe trop courte, etc. Nous en avons fait une programmation inconsciente sur laquelle nous nous basons pour être acceptée ou aimée. Ces programmations erronées nous coupent de notre véritable être, qui peut-être aimerait révéler ses dons et qualités et sortir de la norme. Ne plus dépendre de l’extérieur, c’est cesser d’être définie par les autres et l’environnement dans lequel nous vivons. C’est se libérer des carcans dans lesquels nous (nous) sommes enfermées par défaut. C’est reprendre son véritable pouvoir.

Faire briller la déesse en vous

Imaginez qu’une déesse sommeille en vous et vous ne la voyez pas. Peut-être que vous ne la rencontrerez jamais si vous continuez à passer à côté de votre vie. Il ne s’agit pas d’une princesse en détresse qui a besoin de son prince charmant pour être sauvée et vivre une vie rêvée. Non, votre déesse intérieure est bel et bien souveraine de son royaume. Elle est ancrée en vous et n’attend que votre signal pour se révéler. C’est donc à vous de retrouver votre souveraineté et votre responsabilité dans cette vie. Imaginez votre déesse intérieure, c’est votre force puissante et douce à la fois. La collaboration du féminin et du masculin en vous. Regardez cette lumière qui brille en vous, attisez ce feu en vous connectant à votre joie intérieure. Cela peut être par la danse, la créativité, l’expression de soi, l’art, la musique, le mouvement, la méditation, une activité physique modérée, le contact avec la nature, etc. Cela engendre une bonne circulation de votre énergie et vous fait briller de l’intérieur.

Identifier vos désirs profonds

Dans toute remise en question de sa vie, il est nécessaire de se connecter à ses désirs profonds. De quoi ai-je envie dans ma vie ? Quels sont mes désirs ? Qu’est-ce que j’ai envie de ressentir ? La femme a souvent appris à se faire passer après les autres, ses enfants, sa famille, et mettre ses besoins de côté. Il en résulte une sorte de frustration chez de nombreuses femmes ou alors un réveil à la quarantaine ou la cinquantaine pour prendre véritablement soin de soi. Posez-vous ces questions en imaginant que vous n’auriez aucunes peurs. Peut-être avez-vous envie de plus d’amour ou d’abondance dans votre vie. Peut-être avez-vous envie de travailler pour vous et quitter le monde du salariat. Peut-être avez-vous le désir de ressentir plus de joie. Peut-être avez-vous envie de déménager ou réaliser un projet de vos rêves. Prenez le temps de vous sonder au calme et dans votre cœur.  

Être dans l’Être plutôt que dans le Faire

Une partie de la société est axée sur l’apparence et notamment avec les réseaux sociaux et internet. Or dans cette période de mutation, il faut se débarrasser de ces dénominateurs (le nombre de like, de followers, etc.). Dans le leadership féminin, nous allons plutôt être dans l’Être. Ce n’est pas dans l’étalement de ses actions ou prouesses que nous pourrons influencer véritablement les autres. Montrer n’est qu’une apparence et la coquille est parfois creuse. Être dans l’Être, c’est incarner véritablement ce que l’on est et le vivre pleinement. C’est en le vivant soi-même qu’on peut l’intégrer en soi. Et c’est là que la déesse intérieure se révèle et illumine. Elle illumine soi-même d’abord puis les autres. Cela nécessite d’être alignée avec ses propres valeurs et donc de vivre la vie que l’on souhaite et non une vie par procuration. Incarner son véritable Être nous aide puis aidera les autres à se trouver et avancer sur leur chemin.

Nettoyer ses blessures et ses croyances

Lorsqu’on entreprend de petits ou grands projets, on rencontre parfois des blocages ou des obstacles. On peut facilement abandonner en se disant qu’on n’est pas capable ou que ce n’est pas pour nous. Or, les seules limites sont celles que nous nous mettons. Peut-être avez-vous entendu dans votre enfance qu’il est difficile de gagner de l’argent en étant indépendante ou encore que les hommes sont infidèles ou manipulateurs. Toutes ces croyances sont nos propres limites. Cela veut dire que les possibilités de votre vie vont être restreintes si vous n’avez pas mis le doigt sur ces croyances, blessures ou évènements passés traumatisants. Lorsque vous sentez des blocages dans vos entreprises de vie, sondez vos pensées, ce qui vous vient à l’esprit : ces pensées qui vous auto-sabotent ou vous rabaissent, ces pensées qui censurent, ces conflits intérieurs. Notez tout cela pour en prendre conscience. Ensuite, regardez ce que vous pourriez vous apporter à vous-même pour guérir ces blessures ou changer ces croyances. Exemple avec la croyance « Les hommes sont infidèles » : d’où je tiens cette croyance ? Ma mère, ma grand-mère ? Si cette croyance ne m’appartient pas, je la laisse aller. Si j’ai vécu une expérience malheureuse, comment m’apporter plus de fidélité à moi-même : ne pas m’abandonner, me donner plus d’amour… Quels hommes différents de d’habitude puis-je désormais regarder ?

Se relier avec le cœur

Se relier avec le cœur, c’est d’abord en soi. C’est relier le corps et l’esprit au niveau du cœur. C’est avoir un équilibre entre la terre et le ciel : être bien ancrée sur terre tout en ayant une connexion spirituelle. C’est aussi l’équilibre du féminin et du masculin en soi. En se reliant à son propre cœur, nous savons davantage nous écouter. C’est comme une porte d’accès à notre âme. Pour cela, il est important de s’accorder des moments de calme et des moments pour soi. C’est comme entretenir son jardin intérieur pour y mettre la paix et l’harmonie. On ne peut pas passer sa journée à courir si on veut développer de la quiétude en soi. Il est donc nécessaire de ralentir et prendre le temps. Si vous ne pensez pas pouvoir le faire, il y a probablement des changements importants à faire dans vote vie ou des décisions à prendre. Si vous souhaitez vraiment vivre une vie alignée et reliée à votre cœur, vos valeurs et vos désirs profonds, écoutez-vous dès maintenant.

Cet article m’a été inspiré par une masterclass de Lucille Fauque.