Comment transformer sa sensibilité en un véritable atout

Les personnes sensibles sont souvent mises dans des cases et cataloguées d’hypersensibles. Elles culpabilisent et pensent qu’il faut remédier à cela comme s’il fallait traiter une maladie. Contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, la sensibilité peut être transformée en un véritable atout qui donnera une saveur différente à la vie. Qu’est-ce que la sensibilité ? Comment la gérer ? Comment l’utiliser à son avantage ?

La sensibilité, c’est la capacité à ressentir et à percevoir. C’est aussi la capacité à avoir des sentiments ou des émotions. On dit d’une personne qu’elle est « trop » sensible quand elle se laisse submerger facilement par ses émotions, en l’occurrence la tristesse. Et souvent, ce sont les larmes qui l’expriment. Or, on ne dit pas d’une personne envahie par la colère, la contrariété ou la peur qu’elle est trop sensible. Pourtant, elle l’est. Si on reprend la croyance sur les hypersensibles, il faudrait donc cacher ses émotions lorsqu’on est touché ou blessé afin de ne pas montrer sa sensibilité. Exprimer ses émotions est donc mal vu par l’inconscient collectif lorsqu’il s’agit d’émotions dites de faiblesse. Vous avez tous le souvenir d’un camarade de classe qui pleurait souvent et était considéré comme un bébé, non ?

Cesser de réprimer ce qu’il y a au fond de nous

Dans un monde de concurrence et de productivité, la sensibilité n’est pas considérée comme un atout. Pour pouvoir répondre aux normes de cette société, beaucoup de personnes portent un masque pour ne pas montrer leurs émotions ou leurs failles. Ces émotions sont gardées à l’intérieur et à force d’être refoulées, elles explosent et s’expriment par la colère et le ressentiment. Ou alors, des symptômes physiques sous forme de maladie surviennent. Je sais que la plupart des personnes qui portent une grosse carapace ou un masque sont celles qui sont finalement le plus sensible. C’est un moyen de protection inconscient. Il est donc nécessaire de faire sortir ses émotions régulièrement.

Exprimer ses émotions

Pour exprimer ses émotions, il faut d’abord les reconnaitre. C’est comme faire connaissance avec une nouvelle personne : certains sont à l’aise avec la communication, d’autres plus réservés. C’est un entraînement quotidien que de regarder ce qu’il y a à l’intérieur de nous pour pouvoir mettre des mots dessus. Simplement nommer l’émotion que l’on ressent, c’est déjà la faire exister. Je suis en colère. J’ai mal au cœur. Je suis triste. On peut le dire à soi-même ou à quelqu’un d’autre. Puis, il faut la faire émerger de soi. Elle peut donc sortir sous forme de larme, rire, cri, défoulement. Attention, je ne dis pas d’utiliser la personne en face comme un défouloir. On peut se mettre seul, dans la nature, loin de tout ou dans un espace intime et profiter de cela pour se vider. Il y a aussi le sport, la relaxation ou la création artistique qui peuvent aider.

Un exercice de libération

Ce que je vous propose de faire la prochaine fois que le vase déborde, c’est un exercice d’écriture. Prenez simplement une feuille blanche ou votre carnet de bord intime et votre stylo préféré. Puis écrivez ce que vous ressentez, tout ce que vous avez sur le cœur et sans retenue : ce qui vous a fait mal, vous a mis en colère, ce que cela vous rappelle etc. Nommez les émotions. Ecrivez avec votre cœur. Videz votre sac. Personne ne lira cette lettre. Au fil du temps, vous allez vous sentir plus légère. Terminez par une phrase de pardon pour vous-même comme par exemple Je me pardonne d’avoir souffert. Posez des intentions positives telle que je m’aime et je m’accepte telle que je suis ou bien je décide d’être heureuse et de m’apporter mon propre bonheur. Ensuite brûler cette feuille en guise de purification. Si vous avez écrit dans votre carnet, vous pourrez le relire quelques semaines ou mois après et constater l’avancement dans votre vie.

Utiliser ses ressentis

Maintenant que l’on sait mieux gérer ses émotions, on peut donc magnifier sa sensibilité. Comment faire ? C’est très simple. Si vous êtes naturellement sensibles, vous avez probablement remarqué que vous avez des ressentis, des impressions, des intuitions sur les autres ou sur vous-mêmes. Est-ce qu’elles vous semblaient bizarres ? Je vous invite donc à aller plus en profondeur et reconnaitre davantage ces ressentis, comme une sorte d’entrainement mais en toute légèreté. Par exemple, vous ressentez que c’est le bon moment de faire telle action. Quand vous vérifiez, vous vous rendez compte que c’était bel et bien le cas. Ou alors, vous sentez qu’une personne est fausse avec vous ou vous ment. Sans en faire une psychose, si cette impression est récurrente, vous pourrez trier vos relations. Ainsi, ces ressentis vont vous aider dans votre vie et vous guider.

Utiliser ses perceptions

En plus des ressentis, les personnes sensibles peuvent avoir des perceptions. C’est ce que j’appelle les capacités extrasensorielles : la clairaudience, la clairvoyance ou le clair ressenti ou clairsentience. Il s’agit là de capter sous forme de sons, visions ou sensations des informations sur soi, sur les autres, les énergies environnantes. Ce sont en réalités des capacités naturelles chez tout le monde, que la société et le progrès ont en quelques sortes étouffées. Mais de nos jours, de plus en plus de personnes ont leurs capacités qui reviennent et de façon accrue. Par exemple, on peut capter une information avant qu’elle n’arrive : quelqu’un va vous annoncer une nouvelle. Ou alors, vous recevez des informations sur quelqu’un ou sur l’origine psychosomatique d’une maladie. Vous pouvez être guidées aussi dans le soin d’une personne. Si vous avez ces perceptions, faites-vous confiance et continuez à les écouter et les ressentir. A force, elles seront de plus en plus fines. Il ne s’agit pas d’utiliser cela pour nourrir votre ego ou se sentir supérieur aux autres, mais pour le bien de vous-même et d’autrui.

Voir sa sensibilité comme un don

A toutes celles qui se reconnaissent, je vous souhaite la bienvenue dans le monde des sensibles. Vous avez dû vous sentir parfois rejetées ou différentes des autres. Maintenant, vous pouvez être rassurées : la sensibilité est un véritable atout. Vous pouvez comprendre les autres plus facilement, vous avez une sorte de baguette magique dans vos mains pour vous simplifier la vie et vous percevez l’extérieur avec votre cœur. Vous pouvez donc utiliser cette sensibilité pour l’exprimer dans l’art et la créativité, exercer des métiers en lien avec l’humain et apporter au monde un peu plus de douceur et de compréhension. Il y a surement une artiste qui se cache en vous, laissez-la s’exprimer : écriture, peinture, confection florale, couture, ateliers, décoration, maquillage, sculpture, bijoux, etc. Ou peut-être vous sentez-vous l’âme d’une guérisseuse, acuponcteure, masseuse, coach, thérapeute naturelle, facilitatrice, médiateure, enseignante. Laissez émerger cette sensibilité de vous et libérez celle qui souhaite exprimer ses dons.

Laisser un commentaire