Comment comprendre ses propres rythmes biologiques

J’ai décidé d’écrire à nouveau un article un peu plus orienté santé. Comme vous le savez, la santé physique est liée à notre état intérieur, aux évènements de notre vie et à nos croyances inconscientes. Là, je vais vous parler des biorythmes et des cycles.

J’avais déjà ressenti que ma propre forme et que mes émotions faisaient régulièrement des vagues. Je pensais que c’était influencé par l’énergie de la lune croissante ou décroissante. Certes, la lune et les astres ont une grande influence sur nous être-vivants et sur la nature. Mais il existe aussi des rythmes biologiques intrinsèques qui régissent notre corps. Il existe aussi des cycles longs dans notre vie.

NB : J’ai simplifié un maximum pour que ça soit accessible à tous.

Qu’est-ce que c’est les biorythmes ?

Le biorythme est un rythme biologique qui varie de façon croissante puis décroissante et qui régit naturellement notre corps. Pour les matheux, ces rythmes forment des courbes sinusoïdales.

Cela concerne les rythmes physique (forme physique, santé) émotionnel (émotions, sensibilité, moral, humeur, etc.) et intellectuel (raisonnement, réflexion, décision, etc.).

Quels sont les différents biorythmes ?

Tous les rythmes débutent le premier jour de notre vie, donc le jour de notre naissance.

Le rythme physique est de 23 jours. Cela veut dire que tous les 23 jours, nous recommençons ce rythme. Les 11 premiers jours, nous seront dans une phase positive, active. Pour les 11 jours d’après, nous serons dans un phase négative, de récupération ou de fatigue.

Rythme physique

Le rythme émotionnel est de 28 jours, comme les cycles lunaires. Il en va de même pour ce cycle. Les 14 premiers, nous vivrons une phase positive où nous aurons le moral. Les 14 jours suivants, nous pouvons vivre une période plus difficile ou d’irritabilité.

Rythme émotionnel

Le rythme intellectuel est de 33 jours. Les 16 premiers jours dans la phase positive seront plus facile pour travailler et réfléchir. Les 16 jours suivants de la phase négative seront moins propices à l’activité intellectuelle.

Rythme intellectuel

Les jours dits “à risque” ou jours critiques

Selon les études menées et les sources que j’ai utilisé (voir en bas de l’article), il existe des jours à risque. C’est en général, le 1e jour et le jour du milieu de cycle, ainsi que les jours du milieu de chaque phase positive et négative.

Vous pourrez voir les jours critiques sur les schémas juste au-dessus. Pour le cycle physique, c’est le 1e et le 18-19e les plus à risques puis les 6-7e et 12e jours. Pour le cycle émotionnel : 1e jour le plus à risque, puis 8e, 15e, 22e jour à valeur égale. Pour le cycle intellectuel, c’est le 1e jour puis les 9e, 17e, 26e jour.

Pendant ces jours critiques, on va par exemple plus facilement tomber malade, ressentir une grosse fatigue physique, se disputer, se sentir dépressif, ne pas réussir à se concentrer, etc., selon qu’il s’agisse du rythme émotionnel, physique ou intellectuel.

Les jours à risques peuvent se cumuler aussi entre les différents cycles.

Bien sûr, je ne recommande pas de trop se focaliser dessus, ni d’attendre qu’un évènement négatif se produise dans notre vie lorsque nous sommes dans un jour à risque. Il s’agit plus d’une aide pour comprendre notre fonctionnement (ex : pourquoi on avait pas du tout le moral ce jour-là) ou pour programmer des activités plus douces ou peu importantes lors des jours à risque (ex : un gros entraînement sportif ou une discussion avec son conjoint à éviter ce jour-là, selon le rythme).

Comment calculer son calendrier biorythmique ?

Vous pouvez calculer votre calendrier grâce à ce lien. Il suffit juste d’entrer votre date de naissance et choisir le mois à étudier. Vous pouvez choisir l’affichage par calendrier. Dans ce cas, les jours critiques y seront indiqués (ex : P(12) = 12e jour cycle physique).  Avec l’affichage par courbes, vous pourrez visualiser les 3 courbes : physique en rouge, émotionnel en bleu et intellectuel en vert.

Les autres cycles dans la vie

J’avais déjà remarqué que l’existence de cycles de 7 ans dans la vie et cela a été confirmé par mes lectures. Les phases critiques du cycle émotionnel et psychique survient tous les 7 ans, dans la période autour de cette année (6 mois, 6 mois après).

Potentiellement, les phases critiques vont apparaître à nos 7 ans, 14 ans, 21 ans, 28 ans, 35 ans, 42 ans, 49 ans, 56 ans, 63 ans, 70 ans, 77 ans, 84 ans, 91 ans, 98 ans, etc.

Il peut s’agir de changements de vie, des remises en questions, des bouleversements etc.

En dehors de ces années charnières, je remarque que les cycles des 7 ans interviennent toujours. Lorsqu’il y a des changements majeurs dans notre vie, on peut être sûr que 7 ans auparavant se produisait un évènement similaire ou de même ampleur. Il est donc fort probable que nous sommes en train de boucler un cycle.

Il existe d’autres cycles, comme les dates anniversaires, les 10 ans, les 1 an. On peut s’observer soi-même sans trop se prendre la tête et même en rire parfois.

Avoir connaissance de l’existence de ces cycles permet de moins culpabiliser et de relativiser sur son état intérieur. Parfois, on a l’impression de régresser alors qu’on fait des efforts pour travailler sur soi-même et mieux vivre au jour-le-jour. Alors, non, vous pouvez vous dire que ce n’est pas le cas. On doit passer parfois par des moments plus difficiles. Dans ces moments, il est nécessaire d’être plus gentil avec soi-même et de prendre soi de soi. Et lorsqu’on a bouclé un cycle, on peut repartir avec une nouvelle énergie constructive.

Si tu as aimé cet article, clique sur j’aime et partage-le !


Voici le site que j’ai utilisé pour extraire les informations de cet article, après avoir épluché plusieurs sites. Il y a plein d’autres informations intéressantes : http://biorythm.online.fr/

Photos : ChadoNihi, Biorythmeoonline, Zestedesavoir

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :cmnt ont peut compter le date biologique ?, rythmes biologiques

2 réflexions au sujet de « Comment comprendre ses propres rythmes biologiques »

    1. Merci Aline ! J’y reviens souvent quand j’ai des petits moments de « moins bien ». Comme ça cela me permet de déculpabiliser et de faire plus attention à moi.
      Le 9 est aussi un cycle comme tu dis et dans plusieurs religions et civilisations. A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *