La plupart d’entre vous ne réussiront pas a changer leur vie (1)

Crédit photo : Luis Barbosa
Crédit photo : Luis Barbosa

Je vais te raconter une petite histoire. C’est l’histoire de Jean-Claude. Jean-Claude, il se lève tous les matins pour travailler au bureau. Il s’occupe de la gestion administrative d’une entreprise de vente de pièces automobiles.

Quand son réveil sonne, il le laisse sonner plusieurs fois. Une fois décidé à se lever, il ouvre les rideaux, regarde le mauvais temps par la fenêtre. Pfff… Un café avalé et c’est parti pour la journée. Enfin, c’est parti à reculons plutôt. Arrivé au bureau, Jean-Claude reprend quelques cafés avec ses collègues de bureau. Il retarde un peu le moment où il se mettra assis devant son ordinateur. Là arrive son directeur qui lui remet un dossier. Pfff…j’ai pas assez de travail comme ça ?!

Jean-Claude, il déjeune avec ses collègues de bureau…qu’il n’aime pas. Mais bon, il faut bien faire bonne figure. Une bonne journée passée à remplir des documents, faire des tableaux, envoyer des e-mails, et puis aussi à se divertir sur Facebook et regarder les vidéos partagées avec ses “amis”. Ça fait du bien pendant les pauses. Elles sont longues les pauses de Jean-Claude. Pourtant, il ne part jamais avant ses collègues. Plutôt vers 19h. Il faut bien montrer au patron qu’on travaille.

Jean-Claude, quand il rentre à la maison, il n’a pas très envie de parler à sa femme. Quelle dure journée aussi !  Les enfants non plus, il vaut mieux qu’ils ne soient pas dans les parages. Une bonne bière bien fraîche et clic la télé est en marche. Ah enfin le meilleur moment de la journée. Oui, mais quand il regarde le journal télévisé, rien ne va plus dans ce monde. Heureusement, juste après, il y a cette émission où Samatha court en petite culotte dans le loft. Quelle bonne paire de fesses !  …”- A table !!!” “- Mouai…. attends j’arrive…pfff…”.

Jean-Claude, il a eu ce rêve un jour. Il aimait le cyclisme. Il aimait. Parce que maintenant, le vélo est bien rangé au fond du garage. Et d’ailleurs, je ne sais même pas s’il roule encore. Un peu trop vieux pour faire du sport ! Eh oui 35 ans. Jean-Claude, il avait fait de la compétition aussi quand il était jeune. Son rêve, c’était de monter un club de cyclisme et d’entraîner les jeunes de sa région. Mais, il ne l’a pas fait. Après son BTS, il a eu ce poste qu’il occupe depuis presque 15 ans. Quelle chance j’avais eu  d’avoir cet emploi !  Jean-Claude, pour oublier son rêve, il préfère regarder la télévision et laisser son vélo bien caché au fond du garage. Ça lui permet de ne pas trop déranger sa vie tranquille. Ne pas avoir de regrets. Comme ça, il ne pense plus qu’il est passé à côté de sa vie. Il ne pense plus à sa vie qui n’a plus vraiment de goût.

-Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite-

Si, toi aussi, ton histoire ressemble à celle de Jean-Claude, je t’invite à écrire dans les commentaires ci-dessous, comment tu es passé à côté de tes rêves et quels moyens tu utilises pour te cacher la réalité de ta vie misérable.

Si tu as aimé mon article, clique sur J’aime et partage-le ! Merci. 🙂

Inscris-toi au Défi 5 jours Gratuit pour Éclaircir sa Vie. Découvre en 5 étapes comment faire le point sur ta vie, y voir plus clair et redéfinir tes envies, pour enfin retrouver la motivation !

8 réflexions au sujet de « La plupart d’entre vous ne réussiront pas a changer leur vie (1) »

  1. Article intéressant. Je pense que beaucoup de monde s’y reconnaîtra.

    Pour ce qui est du problème de fond, je crois que l’humain recherche souvent la sécurité (voir Maslow). Qui dit sécurité dit « zone de confort » et donc pour en sortir, il faut se faire violence. Parfois, on est juste trop bien ou « pas assez mal » que pour vouloir en sortir. C’est pourquoi beaucoup de gens commencent à réaliser leurs rêves suite à un événement majeur : décès d’un proche, perte d’un emploi,…

    Sans attendre cet événement majeur, je crois qu’on peut commencer à initier le changement part petites étapes. Par exemple, dans l’histoire de notre cycliste, reprendre contact avec des gens qui ont la même passion, faire une heure de bénévolat dans un club, aller voir des courses,…. pourraient le remettre sur la piste :-p

    Je crois que le problème de fond avec le boulot, c’est bien souvent il nous coupe de nos passions, de nouvelles rencontres, donc il faut essayer de se réapproprier des moments qui n’appartiennent qu’à nous.

  2. On dirait bien que Jean-Claude utilise son cerveau pour se faire des suggestions négatives à longueur de journée ! En s’entrainant au quotidien à une telle auto-hypnose négative, ce n’est pas étonnant que Jean-Claude se cache de la réalité de sa vie… Dommage parce qu’en utilisant le même processus dans l’autre sens, Jean-Claude pourrait se donner les moyens de réaliser ses rêves. Si seulement il comprenait le processus mental qu’il utilise au quotidien pour créer sa réalité…

  3. Je me suis reconnu, ou presque.

    C’est vrai, tout le monde ne réalisera pas ses rêves.
    Déjà il faut en avoir, des rêves. Des concrets évidemment, pas juste « je veux avoir de l’argent »

    Non, tout le monde ne peut pas changer de vie.
    Question de courage, de motivation, ou de moyens intellectuels. Ou juste d’envie.

    On ne peut pas tous « créer-sa-boîte » ou être indépendant. Et non, même si on veut on ne peut pas.

    Certains sont faits pour être employés, suiveurs ou passifs.
    Est ce que ça doit être péjoratif pour autant ? Je ne crois pas.

    Il ne peut pas y avoir que des patrons, par définition.

    J’espère que cet article n’était pas méprisant envers la majorité de la population qu’il décrit.

    Ne jugeons pas.

    1. Merci Fred.
      Je suis d’accord avec toi, tout le monde n’a pas le courage de suivre ses rêves et aller jusqu’au bout. Je dirais même la plupart des gens.
      Nous avons besoin d’employés ou de personnes qui veulent juste ne pas « se prendre la tête », et finalement c’est tant mieux. Il faut de tout.
      Je veux juste pousser ceux qui ont envie, et réveiller les endormis qui auraient oublié qu’ils avaient des rêves.

    2. Entièrement d’accord avec Fred.
      Moi, ce qui me gêne un peu, c’est la dernière phrase : « pour te cacher la réalité de ta vie misérable ».
      Même si nous n’avons pas réalisé nos rêves, il est triste et violent de dire que nos vies sont misérables.
      Tant mieux pour ceux qui vivent la vie qu’ils ont parfaitement choisi, tant mieux pour ceux qui ont réalisé leur rêve, mais les autres (qui n’ont pas pu, ni n’en ont pas eu les moyens ou ceux qui ne s’en sont pas donné les moyens) n’ont pas non plus une vie misérable! Je n’ai pas réalisé mes rêves, ma vie n’est pas parfaite, et n’est pas forcément celle dont j’ai rêvé, mais elle n’est pas misérable. je l’aime quand même.
      Et comme le dit Fred, ne jugeons pas!

      1. Merci SD.
        C’est vrai que la fin de l’article est violent. Encore une fois, c’est un message volontairement piquant.
        Chacun réussit à réaliser certains rêves ou certains projets, que ça soit du choix où on veut vivre, ce que l’on veut faire comme activité professionnelle, un projet sportif, artistique, dépasser ses limites ou même vivre de façon de plus en plus heureuse. (Et je sais que tu en a accompli plus d’un 😉 ).
        On n’a pas tous les mêmes rêves, il n’y a pas de standard. Le tout est de vivre la vie qui nous rend le plus heureux, chacun à son niveau.

  4. Bonjour Amandine Merci pour cette article, je pense que chacun peut réaliser ses rêves s’il sans donne les moyens , qu’est-ce qu’un rêve quelque chose de l’on désir au plus profond de sois-même qui nous ferais plaisir,mais ce qui nous empêche de le réaliser c’est cette peur du changement ,de sortir de notre zone de confort, de changer de vie ou de devoir tout recommencer à zéro ,mais poser vous cette question que suis-je venue faire sur cette terre ?.c’est cette question que je me suis poser et pourquoi suis-je ici si se n’est pour réaliser mes rêves. Nous avons la capacité de choisir notre vie ,j’ai moi-même eu plusieurs expérience de vie dans ma vie , plusieurs relation amoureuse,changement de domicile,de travail et chaque expérience bonne où mauvaise m’a appris beaucoup sur moi et mes capacités et aujourd’hui je suis plus fort plus sur de mes capacité à affronter le changement et à vivre ma vie comme je le désire ,soyez heureux vous en avez les moyens ,merci paix amour et unité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *