Comprendre le stress et s’en libérer

Le stress est le fléau de notre société. Il est rapporté comme étant la cause de nombreuses maladies, de dysfonctionnements physiologiques et d’états dépressifs. On le prend en plus en plus en compte dans les risques professionnels. Il provoque le vieillissement prématuré de notre corps et apporte la zizanie dans notre humeur et nos rapports aux autres. Alors les industries inventent des crèmes anti-stress, des comprimés, des produits miracles. Le monde du développement personnel, quant à lui, propose des méditations, des formations ou des méthodes pour être plus zen. On ne sait plus vraiment qui croire et savoir ce qui fonctionne vraiment. Dans cet article, je vais vous expliquer les mécanismes du stress et quelques techniques pour s’en libérer.

Qu’est-ce que le stress

Le stress est défini comme la réaction négative d’une personne en réponse à des pressions excessives ou à d’autres types d’exigences qu’elle subit. Il faut bien faire la distinction entre la pression, qui peut être source de motivation, et le stress, qui apparait lorsque la pression est trop forte. Le corps humain essaie de se maintenir dans un état de stabilité. Cependant, nous avons tous besoin de réagir rapidement en cas de danger de façon à nous protéger. C’est un réflexe instinctif. Par exemple, en cas de cyclone, nous réagirons en nous enfuyant ou en nous mettant sous abri. Face à un facteur stressant, le corps réagit sous forme de fuite – évitement de la situation menaçante – ou combat – comportement agressif ou combatif. Il y a d’autres situations où le comportement sera de se figer – faire le mort ou être dans l’incapacité de bouger. Lorsque vous allez être soumis à des états de stress intense, par exemple au travail, votre réaction sera peut-être de vous énerver sur vos collègues de travail, ou vous soumettre à votre chef sans rien dire, ou encore rester figé sans pouvoir vraiment réagir.

Comment agit le système nerveux

Le système nerveux fait partie de la communication dans le corps humain. Le système nerveux est composé du cerveau, de la colonne vertébrale et des nerfs. Lorsqu’un message arrive dans le cerveau depuis n’importe quelle partie du corps, le cerveau informe l’organisme comment réagir. Par exemple, si vous touchez accidentellement une casserole chaude, les nerfs de votre peau envoient un message de douleur à votre cerveau. Le cerveau réagit immédiatement en envoyant un message aux muscles de votre main pour se retirer et ne pas se brûler. En réponse au stress, l’organisme va modifier ses fonctions vitales, c’est un réflexe archaïque pour permettre de mobiliser toutes ses fonctions face au danger. Voici quelques changements qui se produisent dans le corps : le rythme du cœur et la pression sanguine augmentent, la respiration également, la peau devient pale et froide, la bouche devient sèche, la digestion est réduite dans l’estomac, le système immunitaire est diminué. On comprend mieux que si on l’on est soumis à un stress permanent, on peut développer des maladies.

Et les hormones dans tout cela ?

Les hormones travaillent avec le système nerveux pour la communication. Elles ont des effets sur l’organisme, mais aussi sur les émotions. Il y a plusieurs hormones qui sont impliquées dans la réponse au stress. L’Adrénaline est sécrétée en cas de stress, d’émotions fortes (peur, colère) ou d’une activité physique intense. Elle modifie certaines fonctions du corps pour qu’il soit prêt à l’action en cas de danger, pour résister à la douleur ou en cas de manque d’oxygène. Elle agit sur le rythme cardiaque et la pression sanguine notamment. L’autre hormone du stress est le cortisol – qui est stimulée par l’ACTH. Elle a pour fonction de relâcher le glucose depuis le foie pour donner de l’énergie au corps. Passons maintenant à l’hormone Ocytocine qui est l’antagoniste des hormones de stress. Lorsqu’elle est sécrétée, le taux de Cortisol diminue ainsi que la pression sanguine. Elle favorise la résistance à la douleur, le développement et la guérison. Elle a un rôle spécial, non seulement à l’accouchement et pendant l’allaitement, mais aussi dans les rapports humains pour favoriser l’attachement dans les relations et le bien-être.

Source : enfant-encyclopédie.com
Qu’est-ce qui cause le stress
On peut être affecté par un stress chronique – une exposition à un facteur stressant régulier, par exemple travailler dans un environnement extrêmement bruyant – ou un stress aigu – un évènement ponctuel, par exemple une rupture amoureuse ou une dispute. Le stress peut être dû également à des traumatismes de l’enfance. Lorsqu’une situation similaire se reproduit à l’âge adulte, le cerveau se remet en mode « danger » et le corps réagit en sécrétant des hormones de stress. La personne va alors avoir un comportement inapproprié en réagissant excessivement envers elle-même ou son entourage. On peut donc citer les blessures de rejet, abandon, injustice, humiliation et trahison. Si on n’a pas guéri ou du moins effectué un travail sur ces traumatismes et blessures de l’enfance, on sera perpétuellement exposé à revivre cet état de danger et à ressentir un stress régulier. Dans tous les cas, aller à la source du problème, à savoir la cause de stress, est primordial pour garder son corps physique et ses émotions dans un état plus stable.

La relaxation pour apaiser l’esprit

Si on ne peut pas agir sur les causes de stress, on peut utiliser la relaxation pour se sentir mieux dans son corps et son esprit. Il a été prouvé que la relaxation diminue l’anxiété, améliore le système immunitaire, favorise une pression sanguine plus basse et libère de la douleur. Se relaxer peut se faire tout simplement en respirant par le ventre et en vidant complétement ses poumons. A ce moment-là, nous recevons davantage d’oxygène dans nos cellules. Vous pouvez également écouter des méditations guidées sur un thème qui vous plait, il y a le choix sur YouTube. Souvent, ces méditations proposent de visualiser en même temps. C’est excellent pour reprogrammer son inconscient avec des images ou des paroles positives. Méditer de bon matin vous permet de démarrer la journée du bon pied et vous saurez mieux appréhender les facteurs de stress sans réagir de façon intense. Se reposer suffisamment est également important pour pouvoir vous régénérer et ne pas sécréter des hormones de stress à outrance. Vous pouvez également essayer la pleine conscience (ou mindfullness). Par exemple, soyez pleinement présent lorsque vous effectuez une tâche ou une activité, ne laissez pas votre esprit partir dans des ruminations ou des pensées sur ce qui ne va pas dans votre vie. Soyez ici dans le présent. Vous pourrez observer que votre état de stress va nettement diminuer avec ces différentes techniques.

Le massage, formidable outil du bien-être

Des études ont prouvé que le massage aide le corps à diminuer les taux d’hormones de stress, tel que le cortisol, diminue la pression sanguine, aide à mieux dormir et réduit l’anxiété et la dépression. Durant le massage, l’ocytocine – hormone également liée au toucher, est sécrétée et vous baignez littéralement dans un état de bien-être presque euphorique. Dans un premier temps, vous pouvez vous faire des auto-massages. Le soir avant d’aller dormir, massez-vous les pieds et les mains. La journée, sur votre poste de travail, prenez quelques minutes de pause pour vous masser les bras et le cou en pétrissant ces zones, sans avoir besoin d’utiliser d’huile de mono’i. Vous pouvez aussi faire quelques étirements qui libèrent les tensions liées au travail posté. Je propose des ateliers au travail et dans les écoles qui expliquent tous ces gestes. Puis, offrez-vous des moments de bien-être avec une masseuse, de façon régulière si vous le pouvez. En plus de diminuer le stress, cela permet à votre corps de soulager les tensions et de s’auto-guérir.


Marre de tourner en rond ? Perdue dans ta vie ? Manque d'énergie pour passer à l'action ? Je t'offre une séance individuelle de Coaching d'1 heure avec ton inscription à la Boîte à Outils Lumineuse. Profites-en !


Laisser un commentaire