3 façons de quitter son travail en douceur…ou pas

3 façons de quitter son travail en douceur…ou pasOn me demande régulièrement comment s’est passée la transition de mon emploi salarié à mon activité indépendante. En réalité, la question ne s’est pas vraiment posée pour moi. J’avais tellement perdu la motivation d’exercer mon ancien travail que l’univers m’a apporté sur un plateau d’argent une nouvelle opportunité : mon contrat n’a pas été renouvelé. Je te présente ici 3 scénarios concrets pour quitter son travail et lancer sa propre activité.

La transition en douceur

Tu as déjà une idée du nouveau métier que tu veux exercer ou de l’activité que tu veux créer et cela fait quelques mois que tu la testes. Peut-être travailles-tu sur ce projet pendant ton temps libre. Tu as constaté que cette nouvelle activité a du potentiel. A force de développer ce projet, tu as pu commencé à toucher tes premiers clients et gagner tes premiers euros (ou francs pacifiques). Tu peux demander à ton patron d’obtenir un mi-temps pour avoir davantage de temps à consacrer à cette nouvelle activité. Peut-être est-ce en rapport avec ton métier actuel, il existe même une possibilité de proposer tes services à ta propre entreprise. Si ces deux éventualités ne sont pas envisageables avec ton patron, tu décides alors de donner ta démission pour te consacrer pleinement à ta nouvelle activité. Tu as confiance, étant donné que tu as déjà des carnets de pré-commande suffisants et/ou tu gagnes déjà de l’argent. Délai de transition : 6 mois à 1 an.

La transition kamikaze

Trop c’est trop, tu n’en peux plus de ce travail. Tu ne peux plus voir ton patron, ni tes collègues. Tu n’as plus envie de te lever le matin pour partir œuvrer à ce merveilleux boulot, qui d’ailleurs ne t’a jamais passionné. La seule idée que tu as de ta future activité professionnelle, c’est que tu veux travailler pour toi. La thématique, quant à elle, tu ne la connais pas vraiment. La seule chose qui compte, c’est de te sortir de là pour pouvoir souffler et avoir l’esprit clarifié. Soit tu donnes ta démission, soit tu te fais gentiment remercier et ça s’arrête là.  La transition kamikaze demande d’avoir prévu d’avoir des réserves au niveau financier ou alors de se faire entretenir pendant un petit moment. Passé le délai de repos et de décantation, il est nécessaire  de réfléchir et de trouver les idées pour savoir ce que l’on veut faire et comment mettre en place son activité. Ne pas brûler toutes ses économies dans des vacances prolongées peut se révéler une bonne idée pour financer son projet. Le mot d’ordre est : action (et surtout si vous voulez rester avec votre concubin(e)) ! Délai de transition : 1 jour à l’infini

3 façons de quitter son travail en douceur…ou pas

La transition courageuse

Tu exerces une activité salariée qui ne te passionne plus. Cela fait longtemps que tu souhaites travailler pour toi et tu connais les domaines qui te passionnent. Ton projet n’est pas vraiment défini mais tu as une idée du type de poste que tu souhaiterais avoir. Tu sais que si tu continues à travailler dans cette entreprise et avec ce salaire confortable, tu ne pourras pas la quitter facilement. Décidé à sauter dans le grand bassin, tu démissionnes de ton travail (ou tu te mets d’accord sur un licenciement à l’amiable). Cette transition t’aide à y voir plus clair et à passer à l’action car tu as besoin de davantage de temps pour réfléchir pleinement à ton projet.Tu sais aussi qu’il ne faut pas tarder à démarrer. Tu étudies les aides que tu peux recevoir pour financer ta reconversion et les éventuelles formations que tu souhaites suivre. Tu as prévu des économies ou des autres moyens pour subvenir à tes besoins en attendant de commencer à faire du chiffre d’affaire. Délai de transition : 1 jour à 1 an.

Finalement, les transitions dépendent le plus souvent de la confiance en soi, de la stabilité financière, mais aussi du soutien de son entourage.  Ce que je te conseille, c’est de passer à l’action le plus vite possible, quel que soit l’avancement de ton projet ou de  ta situation professionnelle. Si ton intuition t’a guidé jusque là et si tu sens que c’est la bonne chose pour toi , c’est le bon moment pour enclencher le processus du changement.

Photo : Unsplash, OpenClipartVectors

3 réflexions au sujet de « 3 façons de quitter son travail en douceur…ou pas »

  1. Merci Amandine pour ces précieux conseils qui nous aide énormément , nous sommes les créateurs de notre vie ,il faut avoir confiance en soi , avoir la foi , vaincre ses peur et avancer car la vie est belle et merveilleuse ,Merci pour tes écrit et tes vidéo qui j’en suis sur en aidera plus d’un , la vie est un long fleuve tranquille il faut juste bien suivre le courant et ce laisser porté ,Merci paix amour et unité nous ne faisons qu’un nous ne sommes qu’un

    1. Merci à toi pour ce partage. Oui, la vie est belle et merveilleuse, il « suffit » d’aller sur le bon chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *