5 étapes pour une meilleure hygiène émotionnelle

5 étapes pour une meilleure hygiène émotionnelle

Si tu es comme la plupart des gens et que tu mets de côté ta santé psychologique, c’est le bon moment de t’arrêter et lire la suite.

Note : Cet article est traduit de l’article “5 Steps to Better Emotional Hygiene” de Guy Winch. L’auteur utilise le “je” pour parler de lui.

Cet article est une contribution au laboratoire d'idées "Vers un monde meilleur". Ses membres publient une fois par mois un article sur un thème commun. Ce mois-ci, le thème est “Gérer ses émotions” proposé par Céline du blog Apprendre en s’amusant et son article "5 pistes pour (enfin) éviter les crises".

J’ai récemment fait une présentation TED sur “Comment s’occuper de son hygiène émotionnelle” (Clique ici pour la présentation courte en anglais). Si tu ne sais pas ce qu’est l’hygiène émotionnelle, ne t’inquiète pas ; la plupart des personnes ne le savent pas. Voici une définition succincte :

De la même façon que l’hygiène dentaire implique de se brosser les dents et d’utiliser du fil dentaire tous les jours, et que l’hygiène personnelle suppose de se laver et soigner ses blessures, l’hygiène émotionnelle renvoit à l’attention portée à notre santé psychologique afin d’adopter des habitudes quotidiennes pour gérer et s’occuper de nos blessures psychologiques lorsqu’elle remontent à la surface.

Actuellement, la négligence de notre hygiène émotionnelle est réelle. Comment se fait-il que nous passons plus de temps chaque jour à nous occuper davantage de nos dents que de notre esprit ? Nous brossons et nettoyons, mais quelle activité quotidienne faisons-nous pour maintenir notre santé psychologique ?

Je suis convaincu que les conséquences d’un manque d’hygiène émotionnelle sont bien pire que le manque d’hygiène dentaire – après tout, qu’est-ce tu préfèrerais perdre, une dent ou ton esprit ?

En effet, il semble que toute notre attention soit portée sur notre santé physique sans laisser de la place pour notre santé psychologique. Quelles habitudes as-tu mis en place ou changé au cours des dernières années pour améliorer ta santé physique ? Régimes divers et variés, examens contre le cancer du sein ou des testicules, bilans de santé annuels, thérapies physiques, et médicaments en vente libre contre le mal de tête ou la douleur.

Maintenant, pose-toi la question suivante : quelles habitudes as-tu adopté pour améliorer ta santé psychologique : es-tu à l’écoute de tes blessures psychologiques telles que l’échec ou l’abandon lorsque tu le vis, pour t’assurer de guérir et de retrouver l’estime de toi ? Es-tu conscient de la façon dont les pensées négatives impactent ta résilience* émotionnelle ? Sais-tu comment casser le cycle lorsque tu rumines et broies du noir en pensant à des évènements pénibles ? Il y a des chances que la réponse soit non.

Pour te permettre de commencer, voici cinq astuces pour améliorer ta santé émotionnelle :

Porter de l’attention à la douleur émotionnelle

Si un mal physique ou une douleur ne s’améliore pas en quelques jours, tu vas probablement agir d’une façon ou d’une autre. Cela devrait être vrai aussi pour la douleur psychologique. Si tu te retrouves pendant plusieurs jours à te sentir blessé émotionnellement à cause d’un rejet, un échec, une mauvaise humeur, ou toute autre raison, cela veut dire que tu subis une douleur psychologique et tu as besoin de la soigner avec des techniques de “premiers soins” émotionnels.

 Cesser les hémorragies émotionnelles

De nombreuses blessures psychologiques provoquent des cercles vicieux qui ne font qu’empirer la douleur. Par exemple, l’échec peut amener à un manque de confiance en soi et un sentiment d’impuissance qui te feront sûrement échouer à nouveau dans le futur. En étant conscient de ces conséquences,  reconnaître ces cycles négatifs et faire cesser l’hémorragie émotionnelle en les corrigeant est crucial dans la plupart des situations.

Protéger l’estime de soi

L’estime de soi agit comme un système immunitaire qui peut faire tampon et nous apporter une meilleure résilience* émotionnelle. Par conséquent, nous devrions prendre pour habitude de contrôler notre estime de soi, la booster lorsqu’elle est basse et éviter les dialogues intérieurs négatifs de toutes sortes qui  lui portent davantage préjudice.

Se débarrasser des pensées négatives

C’est naturel de penser aux évènements désagréables, mais lorsque nos pensées deviennent répétitives, nous n’arrivons plus à solutionner les problèmes et nous ruminons. Ruminer peut coûter cher à notre santé psychologique, mais aussi à notre santé physique, et risquer de nous faire tomber dans la dépression clinique ou même attirer des maladies cardio-vasculaires. Nous devons nous débarrasser des pensées négatives et éviter de prendre l’habitude de focaliser sur les évènements douloureux.

S’informer des impacts des blessures psychologiques

Il y a beaucoup plus à apprendre sur l’hygiène émotionnelle et sur les façons de guérir les blessures psychologiques. Heureusement, de nombreuses informations sont disponibles sur le sujet. Lorsque tu apprends comment traiter les blessures psychologiques – et enseigner aussi à tes enfants comment le faire – tu vas non seulement renforcer ta résilience* émotionnelle, mais tu vas aussi t’épanouir.

*Résilience = Qualité inexplicable qui permet aux personnes étant frappées par un évènement de vie d’en ressortir renforcées. Plutôt que de laisser l’échec les envahir et prendre le dessus sur leur détermination, elles trouvent un moyen de renaître de leurs cendres.

Si tu as aimé cet article, clique sur j’aime et partage-le.

Cet article est une traduction de l’article de Guy Winch “5 Steps to Better Emotional Hygiene”.

Photo : Ryan Mc Guire

Recherches utilisées pour trouver cet article :hygiène émotionnelle que faire en cas de rejet, l hygiene emotionnelle, reves un manque d hygiene, s imposer une meilleure hygiène de vie

4 réflexions au sujet de « 5 étapes pour une meilleure hygiène émotionnelle »

  1. Merci pour cet article très enrichissant.
    La comparaison avec les autres hygiènes fait réfléchir.

    1. Merci Jean-Pierre. C’est bien cela, c’est important de guérir et prendre soin de son « intérieur », autant que notre corps physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *