Comment avancer sur son chemin de vie en toute confiance

comment-avancer-sur-son-chemin-de-vie-en-toute-confiance

Beaucoup d’entre vous doivent faire des changements de cap dans leur vie : rester sur la même route ou prendre une bifurcation. Certains choix sont radicaux, d’autres plus modérés. Ce n’est pas toujours facile d’effectuer ces changements, quels qu’ils soient. Découvre maintenant comment avancer sur son chemin de vie en toute confiance.

Cet article est une contribution au laboratoire d'idées "Vers un monde meilleur". Ses membres publient une fois par mois un article sur un thème commun. Ce mois-ci, le thème est "Grandir en confiance", proposé par Magali du blog Parents du 21ème siècle. Voici son article.

Je ne vais pas te rassurer, la confiance en soi se travaille tout au long de sa vie. Mais la bonne nouvelle, c’est que les obstacles à surmonter deviennent de plus en plus faciles. J’ai décidé de te donner des exemples de ma vie où j’ai dû faire des choix sur mon chemin ou alors où je me suis donné des chalenges. Tu y trouveras des façons de gagner confiance en toi.

Comment je me suis mise à un nouveau sport

Cet exemple va peut-être paraître rigolo pour certains. C’est vrai, que quand je regarde en arrière, cela me paraît plutôt dérisoire. Cette année, j’ai voulu me mettre à ramer avec ma propre pirogue individuelle, dit le “V1” (en langue tahitienne : pirogue = va’a). J’ai donc trouvé un V1 à acheter. Le chalenge, c’était d’abord de le mettre sur la voiture (ça mesure 7 mètres). Puis, une de mes frayeurs, c’était d’arriver seule à la plage, le porter (13 kilos tout en longueur), me mettre à l’eau… et que les autres rameurs observent la scène. L’étape suivante, c’était de participer aux compétitions  qui rassemblent les meilleures rameuses de la Polynésie. Quand on ne s’y connait pas vraiment en la matière, c’est difficile et effrayant (peur d’abîmer sa voiture, de ne pas pouvoir porter ou d’avoir l’air ridicule etc.). Finalement, en apprenant petit à petit, cela a été de plus en plus facile. Maintenant, je suis très à l’aise autant au niveau logistique que pour ramer en V1. Quand je regarde en arrière, je savais bien que j’allais y arriver, mais il fallait juste faire le premier pas. Mes conseils : avoir le courage de se lancer –  faire le premier pas, demander des conseils techniques et se faire aider par les personnes qui s’y connaissent.

13620243_1570217556606647_9000092297910025070_n

Comment j’ai changé de métier

En 2010, j’ai décidé de changer de métier. J’avoue que j’ai longtemps hésité entre rester dans ce que je savais faire (expérience professionnelle bien étoffée et diplômes correspondant au métier) et ce que j’avais envie de faire (plaisir et changement de vie). Quand on vit dans le système “normal”, il est difficile d’en sortir : salaire fixe, avantages, rôle dans la société. J’ai tout d’abord commencé un projet dans ce que je savais faire dans le but de créer mon entreprise. Mais ma petite voix m’a vite rappeler à l’ordre : Amandine, tu as vraiment envie de faire cela ? J’ai pris une décision, non sans peurs, mais j’ai décidé de me lancer dans le commerce d’art polynésien. En fait, ce qui m’a donné confiance, c’est de sentir que c’était la bonne chose pour moi. J’ai eu des moments de doute c’est sûr. Mais une fois lancée dans la création de cette entreprise, je ne pouvais plus reculer. J’ai été aussi encouragée par mon compagnon de l’époque. Je crois que mes parents trouvaient étrange ce changement (avoir repris et payé des études pour changer de métier 1 an après), mais ils m’ont soutenu aussi. Mes conseils : Se faire accompagner par une structure (formation, pépinière d’entreprise…), avoir du soutien de la part de ses proches ou alors ne pas parler du projet à ceux qui ne sont pas de ton côté, écouter son intuition.

painting-on-kere-teahupoo2

Comment je me suis à exprimer ma créativité

Actuellement, j’exprime ma créativité à travers l’écriture (dans ce blog) et l’art. J’ai toujours aimé créer, fabriquer, bricoler et aussi dessiner. En Polynésie, il y a une grande énergie de créativité et d’artisanat. Cela m’a naturellement amenée à peindre des tapa (écorce de bois battues peintes avec des motifs polynésiens) et faire des bijoux. J’ai appris toute seule. J’ai regardé les autres et ai pris quelques conseils des artisans. J’avoue, qu’au départ, j’avais honte. Je n’avais pas fait d’études là-dedans. Je ne voulais pas qu’on sache que c’était moi qui avais créé les tapa ou les bijoux. Je camouflais donc mes créations au milieu des autres objets artisanaux que je vendais. Puis, au fur et à mesure, je me suis montrée en tant qu’artiste. Je donnais de plus en plus de valeur à ce que je faisais. Quand j’ai commencé à faire de nombreux voyages, je me suis dit que j’allais les immortaliser dans des carnets de voyage, mélange de dessin et collages. J’avoue que je ne les montrais pas. On se dit toujours que c’est moche. Quelques années après, j’ai été inspirée par les belles couleurs de la Polynésie pour peindre sur différents supports. J’ai été étonnée de produire des jolies choses.  J’ai donc décidé de me mettre vraiment à la peinture et au dessin et vendre mes œuvres. Mes conseils : Ne pas s’auto-saboter et s’encourager soi-même (rien n’est jamais raté, ni moche), demander des conseils aux artistes pour la technique, faire le premier pas pour montrer ses productions créatives.

Si tu as aimé cet article, clique sur j’aime et partage-le !

Photos : Geralt, Fai va’a, La vie de mes rêves

4 réflexions au sujet de « Comment avancer sur son chemin de vie en toute confiance »

  1. Merci Amandine j’ai adoré cette article qui montre bien qui faut aller jusqu’au bout de ce que l’on entreprend et d’avoir confiance en soi et d’écouter son intention Merci Amandine paix amour et unité

  2. Bonjour Amandine. Merci pour cet article et bravo d’avoir eu le courage d’aller au bout de tes rêves. Effectivement, il faut savoir sortir de sa zone de confort, pas brutalement mais pas après pas (pour pouvoir revenir en arrière si besoin). Gaffe quand même avec la V1, c’est pas super stable! 😉
    J’en profite pour te passer un petit coucou de Pirae où j’habite bien que je sois en France actuellement. Je crois qu’on suit la même formation donc à l’occasion, contacte moi. Mon site : http://efficacite-familiale.fr/
    Amicalement
    Nicolas

    1. Merci Nicolas ! Haha, avec l’expérience, on peut être stable dans l’instabilité et pas que dans le V1.
      Cool, à bientôt sur Tahiti alors 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *