Gérer la transition financière lors d’un changement de vie

Gérer la transition financièreLe changement, ça fait peur. Mais ce qui fait encore plus peur, c’est de ne pas savoir gérer la transition financière lors d’un changement dans sa vie. L’argent, c’est souvent le facteur limitant ou l’excuse qu’on trouve pour ne pas changer de travail, de compagne ou compagnon, de lieu de vie ou même la moindre petite habitude. Les mêmes rengaines reviennent : “Comment vais-je faire si mon entreprise ne fonctionne pas ? Je ne veux pas perdre toutes mes économies.” , “Comment vais-je pouvoir me débrouiller tout(e) seul(e)”, “Où  vais-je trouver l’argent pour financer mon projet, c’est impossible”. Imaginons que tu décides de sauter à l’eau pour quitter ton travail et te lancer à ton compte, ou alors, peut-être as-tu seulement besoin d’améliorer ta situation financière. Découvre ici les nouvelles habitudes à mettre en place pour y arriver.

Analyse comment tu gères ton argent

Cela semble évident quand on fait régulièrement sa comptabilité, même la plus simple possible, mais ce n’est pas toujours le cas : analyse ta façon de gérer l’argent. Quelles sont tes entrées d’argent actuelles : salaire, activité indépendante, retraite, piocher dans le compte du conjoint, etc. ? Es-tu parfois/souvent/jamais à découvert ? Quels sont tes moyens de paiement : chèque, espèces, carte bancaire, virement ? Quel est le poste le plus important de tes dépenses : loyer, nourriture, shopping, impôts, santé, éducation, etc. ? Tes dépenses sont-elles plus importantes que tes entrées d’argent ? Vérifies-tu ton compte en banque ?

Elimine les dépenses inutiles

D’abord, fais la liste de toutes tes dépenses, pendant par exemple un jour puis une semaine. Quelles sont les dépenses dont tu ne peux pas te passer ? Logement, nourriture, assurances, santé, éducation, véhicule… Quelles sont celles que tu pourrais éliminer ? Voici quelques exemples : assurance inutile, prélèvement vers divers plans (épargne retraite etc.), 2 voitures, abonnement à la salle de gym que tu n’utilises presque jamais, achat d’objets de décoration,  achats de produits en solde (vêtements, nourriture, matériel), renouvellement de la garde-robe tous les 3/6/9/12 mois, achat de gadgets Hi-Tech à la mode, déplacements en voiture pour chaque chose, consultation chez le médecin à chaque petit rhume, achats sur internet, méga forfait téléphone, restaurant plusieurs fois par semaine, etc. Fais le total de ce que tu pourrais économiser en éliminant une partie ou toutes ces dépenses. Chaque euros/francs compte.

Paie en espèces

Ce n’est plus vraiment courant dans certains pays, mais je t’incite à payer le plus souvent en espèces. Avoir des espèces sur soi est une nouvelle habitude à prendre. Je te rassure, personne ne va te sauter dessus pour te voler ton argent (avoir une carte bancaire sur soi est pire, non ? ). Payer en espèces amène à retrouver la vrai valeur de l’argent : tu touches réellement l’argent et tu peux te sentir plus riche, ce ne sont pas que des chiffres. Recevoir de l’argent en espèces permet de reconnaître la qualité de son travail. De même, il n’y a pas de frais liés à la carte bancaire pour les commerçants, tu peux donc leur demander des remises pour des gros achats. En payant en espèces, on est sûr de savoir ce que l’on dépense, de ne pas être à découvert et de faire moins de dépenses inutiles. L’utilisation du chéquier, quant à lui, a les inconvénients suivants : on ne sait pas quand le chèque va être débité, on oublie le paiement (sauf si on tient rigoureusement sa comptabilité), on dépense potentiellement sans compter.  La carte bancaire est très utile mais amène le même souci de la “valeur” de la dépense. Un seul mot d’ordre : paie et fais-toi payer cash, vous donnerez à l’argent une autre saveur.

Refuse les découverts bancaires

Etre autorisé à avoir un découvert par la banque revient à accepter potentiellement d’utiliser de l’argent que tu ne possèdes pas. Tu amasses donc des petites dettes chaque fin de mois avant l’arrivée de ton salaire. Ce n’est pas parce que le salaire sera plus important que les découverts seront moindres. Non, plus on gagne, plus on dépense. Je te conseille de demander à ton banquier de ne pas t’autoriser le découvert sur ton compte ou alors de gérer correctement tes dépenses pour ne pas y avoir recours : laisser suffisamment d’argent pour les prélèvements bancaires et payer au maximum en espèces. De la même façon, refuse la carte bancaire à débit différé (le prélèvement se fait en 1 fois à la fin du mois). Ce système ne te permet pas de regarder tes dépenses au fur et à mesure et te maintient dans l’endettement permanent. Par exemple, tu dépenses durant tout le mois et ton salaire du mois suivant va immédiatement être ponctionné une fois reçu. Ce que nous voulons, c’est prospérer et non pas être endettés.

Reviens à l’essentiel

Peux-tu te passer des dépenses inutiles analysées plus haut ? Fais-tu des dépenses compulsives ? Souvent, avec un salaire confortable, on prend des habitudes de dépenses à la hauteur de son salaire : aller au restaurant régulièrement, acheter de la nourriture préparée, faire des vacances tout-compris, acheter le dernier smartphone, faire des activités de loisirs ou sportives onéreuses, prendre diverses assurances, acheter une plus grosse voiture, vivre dans un plus grand logement, faire du shopping, etc. Mais a-t-on vraiment besoin de tout cela ? Est-ce vraiment utile ? N’est-ce pas juste le plaisir de dépenser, ou de se sentir puissant grâce à l’argent ? Si tu te retrouvais avec la moitié de ton salaire, quelles dépenses cesserais-tu en premier ? En vivant en Polynésie, j’ai changé mes habitudes de consommation. D’une part, parce que la vie est plus chère, et d’autre part parce que l’offre commerciale est beaucoup moins importante qu’en Europe par exemple. Je me suis rendue compte aussi que je n’avais pas besoin de toutes ces choses pour vivre. En vivant plus près de la nature et plus simplement et en revenant à l’essentiel, j’ai retrouvé la valeur des choses.

Trouve des activités et des biens gratuits

Oui, cela peut sembler étrange quand on vit dans une grande ville ou que l’on a l’habitude d’acheter ou payer dès que l’on veut quelque chose. Il est possible de changer ses habitudes en trouvant des activités gratuites (avec ou sans investissement de base). Ce sont par exemple des activités sportives : promenade ou courir dans la forêt, faire ses entraînements de musculation chez soi avec des amis, aller surfer/nager/ramer en mer, danser avec son groupe d’amis sur une place publique, randonner, pédaler etc. Il existe aussi de plus en plus de systèmes d’échange local où on paie ou on échange des biens et services avec une monnaie locale ou virtuelle. On peut aussi se faire héberger gratuitement en vacances. De nombreux systèmes alternatifs voient le jour dans le monde pour nous permettre de consommer différemment, en étant plus proche des autres et en partageant. En plus de ne pas dépenser d’argent, cela nous enrichit dans les rapports humains et aide le monde à se développer de façon plus durable. On peut prendre l’habitude aussi, comme dans les villages et les communautés dites peu évoluées de partager les fruits de son jardin, son repas ou des objets de chez soi. Ainsi,  le fait de donner nous revient toujours sous une autre forme.

Fais le tri…et revend

Cette méthode revient souvent dans mes habitudes. En effet, j’ai souvent déménagé et me retrouver avec une tonne d’affaires chez moi me faisait suffoquer. Pourquoi avoir autant d’affaires ? Posséder est-il un moyen de se sentir en sécurité ? Je t’incite à trier, donner et évacuer l’inutile, cela permet de se détacher du matériel. Si tu n’utilises pas certaines choses durant 95% du temps, c’est que tu n’en as pas besoin. Regarde donc dans ton armoire et passe à l’action. Faire le tri permet indirectement de gagner de l’argent. C’est simple, maintenant que tu voudras acheter quelque chose, tu réfléchiras à tout ce que tu as évacué auparavant et tu te demanderas peut-être : en ai-je vraiment besoin ? De même, toutes ces affaires triées prêtes à partir peuvent être revendues et t’amener quelques billets en retour.

En bref, la transition financière est n’est pas insurmontable, bien au contraire. Il suffit de revenir à un mode de vie plus simple et changer certaines de ses habitudes. Tim Ferris*, auteur à succès et businessman, a l’habitude tous les 2 mois pendant une ou deux semaines de porter des vêtements simples ou manger de la nourriture à bas prix. Cela lui permet d’être serein en pensant au pire. Olivier Roland, blogueur professionnel reconnu, possède uniquement quelques cartons lors de ses déménagements

Dans l’ancienne résidence où je vivais, je voyais régulièrement des objets parfaitement neufs jetés à la poubelle (car un peu sales ou cassés mais réparables). Outre le fait que cette attitude me sort par les yeux (recyclons, réparons, donnons et arrêtons de jeter !), je ne comprends pas l’utilité de travailler dur 39h par semaine pour gagner un salaire qui permettra d’acheter des objets (inutiles) qui auront une durée de vie limitée. A méditer

Si tu as aimé cet article, clique sur j’aime et partage-le.

*Source : Interview Tim Ferris – Blogueur pro

Recherches utilisées pour trouver cet article :changement de vie trabsition

Une réflexion au sujet de « Gérer la transition financière lors d’un changement de vie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *