Vis tes émotions…pour mieux t’en libèrer !

Don't keep calm

Les personnes qui sont dans un chemin spirituel avancé ont tendance à se couper de leurs sentiments et de leurs émotions. Cela veut dire qu’à chaque fois qu’on ressent une émotion, comme de la colère, du ressentiment ou de la tristesse, des émotions dites « négatives », on se referme complètement en les bloquant à l’intérieur. Et là, vous vous sentez encore plus mal…

Plus on avance dans un chemin spirituel, vers une meilleure connaissance de soi, plus on pense qu’on ne doit plus ressentir ces émotions négatives. On culpabilise même quand elles nous submergent. On pense qu’on devrait maintenant être capable de maîtriser ces émotions, pour vivre une vie totalement positive et harmonieuse.

Souvent, on lit des messages positifs ou des jolies phrases, notamment sur les réseaux sociaux. «Oh oui, c’est tellement vrai ! », on like et une fois cette phrase lue, on n’est même pas capable de la mettre en pratique dans sa vie. Hier, une phrase m’a interpelée… Cette phrase commençait par DON’T KEEP CALM (=Ne reste pas calme) en réponse à tous les KEEP CALM and… (=Calme-toi et…). Et là, je me suis dit OUIII, c’est ça, libère-toi !

Chaque fois que tu vas garder une émotion forte négative ou douloureuse à l’intérieur, tu vas te renfermer sur toi-même. Tu vas la bloquer à l’intérieur de ton corps, en lui disant de se taire. Plus tu lui dis de se taire, plus elle te fait mal. Ou alors, tu vas vouloir l’éviter en essayant de penser à autre chose, fumer une cigarette, faire la fête avec tes amis ou aller courir. Bien sûr, elle revient quelques heures ou jours après la bringue ou la séance de shopping ! Garder des émotions négatives peut provoquer des symptômes dans le corps, qui va d’une tension au plexus solaire (au niveau de l’estomac) jusqu’à des maladies plus sérieuses.

Ne garde pas ça pour toi ! Tu es triste, vis ta tristesse, mets-toi dans un endroit tranquille et vis cela jusqu’au bout. Pleure, tu as le droit. Tu es en colère contre ta femme ou ton pote, pars de la pièce et va vivre ta colère, crie et libère toi. Tu as peur, vis cette peur, imagine-toi cette situation où tu dois avouer la chose inavouable et tremble ! Ouf ! Alors, comment ça va maintenant ?

Bien sûr, je n’ai pas dit de rendre celui qui est en face de toi responsable de ce que tu ressens et de te défouler sur lui/elle. 🙂

Il y a quelques jours, j’étais dans une situation où une expérience de ma vie me ramenait dans des émotions douloureuses, un mélange de tristesse, culpabilité et de désarroi. Je me suis autorisée à pleurer, à revivre cela. Ce souvenir passé n’était manifestement pas totalement digéré, ni sorti de moi. Je me suis laissée portée vers un gouffre sans fond. Mais après quelques jours, je me suis demandée où est la sortie ?

Cette expérience m’a amené conclure de la façon suivante : vis tes émotions sur le moment et à fond. Une fois ce moment intense terminé, remercie et ressens comme tu es plus léger maintenant. Ces émotions ont été passagères. Si elles persistent, respire et détends-toi. Ressens au fond de toi ce qui te fait souffrir. Tu as probablement des situations à régler dans ta vie.

Souviens-toi, don’t keep calm et vis tes émotions pour mieux t’en libérer !

Inscris-toi au Défi 5 jours Gratuit pour Éclaircir sa Vie. Découvre en 5 étapes comment faire le point sur ta vie, y voir plus clair et redéfinir tes envies, pour enfin retrouver la motivation !

4 réflexions au sujet de « Vis tes émotions…pour mieux t’en libèrer ! »

  1. Hello Amandine, complètement d’accord 🙂

    J’aurais cependant dit le contraire par rapport à ton premier paragraphe : pour moi, plus on avance sur son chemin spirituel plus on comprend l’importance justement de laisser aller ses émotions, de les vivre, et c’est précisément ce qui fait avancer plus vite.

    Les réprimer ou les rejeter est pour moi plus symptomatique de quelqu’un qui ne comprend pas encore le rôle et le fonctionnement des émotions, et qui en est donc au début de son chemin, qu’en penses-tu?

    Bisous 🙂

    1. Exactement Gaëlle. Mais certains enseignements sur la pensée positive disent que les émotions dites « négatives » ne sont pas bonnes à ressentir. Il y a des personnes, sur leur chemin spirituel, qui culpabilisent facilement de se retrouver ENCORE face à des situations qu’ils pensaient résolues, ou alors par ce qu’elles ressentent de la colère par exemple (alors qu’elles ne « devraient » pas car elles travaillent sur elles). J’ai fait partie de ces personnes-là. Accueillir ses émotions est un long travail d’acceptation de soi.
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *